Engrais pour la vigne: plus grande production avec la même qualité

abono para viña

Le travail de fertilisation de la vigne vise à obtenir un bon rendement des cultures. Cependant, pour produire du vin, il faut un raisin de qualité qui ne présente pas de problèmes dans le processus de fermentation.

En d’autres termes, nous devons maintenir la qualité des fruits et, en même temps, il est payant d’obtenir plus de raisins. Pour cela, il faut bien doser les engrais. Dans cet article, nous vous disons tout ce qu’il faut savoir pour obtenir un engrais pour la vigne adapté à la culture et à la qualité souhaitée.

La culture de la vigne et sa fertilisation

D’une manière générale, la vigne est un type de culture peu exigeant en termes de qualité des sols, d’irrigation et de fertilisation. Ce n’est pas pour rien que la vigne est traditionnellement cultivée sur des terres sèches et pauvres, dans des zones peu pluvieuses.

Malgré cela, il existe actuellement des plantations de vignes dans différentes régions, avec différents types de sols et de climats. Cette diversité se traduit par des cépages différents adaptés aux conditions de chaque région. Ils constituent la matière première pour la fabrication de moûts aux caractéristiques très spécifiques en fonction de la zone de production.

Pour assurer une performance maximale des différentes exploitations, l’une des clés est la fertilisation. C’est une façon de gagner en production sans perdre en qualité. Pour obtenir une fertilisation optimale, il faut connaître les spécificités de la culture et établir un plan de fertilisation.

Plan de fertilisation de la vigne

Le programme de fertilisation de la vigne vise à assurer un niveau de nutriments dans le sol, qui permette la croissance de la plante et la production de fruits de bonne qualité. Pour ce faire, nous nous aiderons des analyses de sol et de feuilles. Les premières sont essentielles pour savoir quel est le niveau de nutriments existant dans le sol; ensuite, une fois la culture démarrée, les analyses foliaires permettent d’examiner les feuilles à la recherche de carences.

En fonction des productions précédentes, on estimera l’objectif productif avec lequel on pourra établir les doses de fertilisation. Ensuite, nous pouvons corriger les doses en fonction des résultats des analyses. L’application des éléments nutritifs se fera principalement par le sol et nous réserverons l’application d’engrais foliaires dans le cas de carences évidentes.

Rappel: le plan de fertilisation doit être réalisé pour chaque parcelle qui présente des caractéristiques homogènes de sol et de climat, ainsi que de variété et de porte-greffe de la vigne.

Quand appliquer l’engrais pour la vigne

Traditionnellement, cela se fait en hiver, lors de l’arrêt végétatif de la vigne. Si l’engrais est appliqué un mois avant le bourgeonnement de la plante, les éléments nutritifs seront disponibles au moment où la vigne fleurit et se met à pousser, c’est-à-dire au printemps et en été.

Engrais pour la vigne: terres irriguées et non irriguées

Comme nous l’avons déjà souligné, les besoins varient en fonction de l’objectif de production de l’exploitation.

  • Les exploitations agricoles à faible taux de précipitation auront moins besoin d’engrais.
  • Les exploitations agricoles irriguées ou à forte pluviométrie auront des besoins plus importants en engrais. De plus, dans les zones irriguées à forte production, nous pouvons appliquer un engrais foliaire complémentaire au printemps.

 

New Call-to-action

 

Excès et carences en nutriments

Il est essentiel de connaître l’importance et les conséquences de l’application de plus ou moins de nutriments que nécessaire. Il est important d’être très attentif à la culture afin de détecter les déséquilibres nutritionnels. Il faut souligner les points suivants :

  • Excès d’azote : produit une augmentation de la vigueur qui accroît les rendements et augmente la taille des grappes, favorisant le développement de la pourriture. Elle provoque une détérioration du microclimat des feuilles et des grappes qui entrave le processus de maturation. Le résultat : des conséquences négatives sur la qualité.
  • Excès de potassium : une intensification de la nutrition potassique provoque des fruits qui donnent des vins peu acides. Une acidité insuffisante conduit à des vins plats de faible valeur organoleptique, ce qui rend nécessaire l’application d’une œnologie corrective.
  • Carence en magnésium : un manque de magnésium entraîne une diminution du rendement et de la synthèse des sucres. Si elle est détectée à temps, elle peut être améliorée par une application foliaire de magnésium.
  • Carence en oligo-éléments : c’est un phénomène fréquent dans les sols utilisés pour la culture de la vigne. Les toxicités par micro-éléments sont moins fréquentes et plus probables dans les sols à réaction acide. Les déficiences en micro-éléments sont détectées par l’observation des feuilles, bien que, pour être sûr, il soit conseillé d’effectuer une analyse des feuilles. Selon le diagnostic, les carences peuvent être corrigées par l’application d’engrais foliaires

 

Conclusion

En conclusion, il est nécessaire de préciser que nous devons doser un engrais efficace pour la vigne que nous pouvons nous permettre en fonction de la récolte. C’est pourquoi il est important de suivre les coûts de la fertilisation que nous appliquons à l’exploitation et de les mettre en relation avec l’augmentation du rendement de la culture. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons évaluer les doses optimales et améliorer la rentabilité.

Pour vous aider dans cette tâche, Agroptima est l’outil qui vous permet de cibler chaque application et de suivre chaque production. Il en résulte des données très précieuses qui, combinées à l’analyse, vous permettront d’ajuster les doses à une plus grande rentabilité de votre exploitation. Qu’attendez-vous pour l’essayer ?

New call-to-action

+Aucun commentaire

Ajoutez le votre