La culture du maïs


La culture du maïs est pratiquée depuis des millénaires et constitue l’alimentation de base de nombreux peuples d’Amérique du Sud.

L’éventail des variétés s’étend des espèces destinées à l’alimentation animale à celles cultivées pour fabriquer la semoule en passant par le maïs doux et celui dont on fait le pop-corn.

Les exigences de la culture du maïs

La grande surface foliaire de la plante entraîne une forte exposition à l’air. La culture du maïs nécessite donc un taux d’humidité élevé et une bonne hydratation, en particulier lors de la formation des épis.

Une fois les grains formés et bien fermes, il est possible de diminuer l’intensité de l’arrosage et de laisser la culture sécher.

De la formation au dessèchement des grains, la culture du maïs exige un bon apport en nutriments. Une terre bien amendée, riche en humus ainsi qu’un sol profond, fertile et très bien aéré sont également des atouts majeurs.

L’itinéraire technique pour la culture du maïs

Le maïs ne se sème pas en pépinière mais directement en pleine terre, idéalement entre avril et début juin. La technique de semi est appelée « semi en poquets ». Elle consiste à faire des trous d’environ 3 cm de profondeur dans lesquels on dépose deux ou trois semences.

D’autre part, la pollinisation du maïs étant principalement assurée par le vent, il est utile de laisser un espace entre les pieds afin d’éviter une pollinisation croisée. Ainsi, même si la culture du maïs se fait généralement en lignes, la meilleure technique consiste à planter en carrés, en laissant 75 cm entre les plants.

Les ravageurs et maladies

Lorsque la culture du maïs est menée de façon adéquate, avec des rotations bien espacées, il est plutôt rare d’avoir des problèmes, surtout aux stades avancés de la culture.

Cependant, au cours des stades initiaux, les oiseaux et les rongeurs peuvent constituer un obstacle. Un filet de protection et un épouvantail traditionnel suffiront généralement à protéger la culture de maïs de ces ravageurs agricoles.

La période de récolte

Le maïs doux se récolte lorsque les grains ont une couleur jaune intense, avant qu’ils ne deviennent trop durs. En effet, si les épis sont verts, le goût ne sera pas bien fixé alors que lorsqu’ils sont très mûrs, les grains deviennent durs et ont une texture pâteuse. La récolte du maïs utilisé pour le pop-corn s’effectue quant à elle lorsque les feuilles qui recouvrent l’épi sont déjà sèches.

Après la cueillette il est nécessaire de conserver les épis dans un endroit bien ventilé pour prolonger la conservation.

Le climat est également un facteur déterminant dans la culture du maïs, qui peut être pratiquée dans différentes conditions climatiques. Dans les zones en climat tempéré, où le maïs est le plus souvent cultivé, il est même possible d’obtenir plusieurs récoltes la même année. Cependant, dans les climats plus froids, le grain n’arrivera pas totalement à maturité. Rappelons ici que près de 40 % de la production mondiale de maïs est cultivée en Amérique.

Les rotations associées à la culture du maïs

Le maïs est habituellement cultivé en rotation avec d’autres espèces comme le soja. Cette rotation maïs/soja améliore la fertilité du sol pour prochaine culture de maïs et réduit ainsi la nécessité d’appliquer des fertilisants azotés.

Pour réussir la récupération de la parcelle entre les cultures, il est très important de préserver l’humidité du sol. Dans ce but, les techniques de non-labour associées à un herbicide à action rapide pour contrôler les adventices peuvent s’avérer efficaces.

Vous êtes agriculteurs ? Simplifiez votre gestion parcellaire en testant l’application agricole Agroptima. Vous pourrez enregistrer dans votre téléphone vos travaux agricoles depuis vos parcelles –> Essayer gratuitement Agroptima !

+Aucun commentaire

Ajoutez le votre