La HVE: un sésame pour votre exploitation?

certification-hve-haute-valeur-environnementale

De plus en plus plébiscitée suite aux Etats généraux de l’alimentation, la certification Haute Valeur Environnementale (HVE) des exploitations connaît une forte croissance. Elle correspond au niveau le plus élevé de la certification environnementale des exploitations agricoles.

De 2018 à 2019, le nombre d’exploitations agricoles certifiées Haute Valeur Environnementale a doublé, 5 399 exploitations françaises bénéficient de la mention « HVE » au 1er janvier 2020. 

Diffusé dans toutes les filières, cette certification participe à l’écologisation des pratiques agricoles tout en valorisant les produits agricoles.

Mais, la certification HVE: qu’est-ce que c’est?

La Haute Valeur Environnementale est une certification issue d’une démarche progressive à visée environnementale que peuvent obtenir les exploitations agricoles. Elle résulte d’un partenariat entre les différentes structures du monde agricole qui se soucient de l’impact des pratiques agricoles sur l’environnement. Mise en place des suites d’une réflexion lancée par le Grenelle de l’environnement (2008), la certification HVE a été créée et 2012 et a, petit à petit, été lancée et diffusée aux différentes filières agricoles.

HVE, une obligation de résultats

Il existe trois niveaux pour cette certification environnementale.

  • Le niveau 1 correspond au respect de la réglementation en vigueur et «à la réalisation par l’agriculteur d’une évaluation de son exploitation».
  • Le niveau 2 certifié le respect d’un cahier des charges hve comportant 16 exigences en matière d’environnement. Ce niveau peut être obtenu par équivalence s’il y a des démarches environnementales déjà engagées.

C’est le cas du label «Verger écoresponsable» qui est reconnu par le ministère de l’Agriculture comme l’une des démarches pouvant bénéficier du niveau 2. Un certain nombre de démarches bénéficient aussi de cette reconnaissance, parmi lesquelles « Demain la terre » pour les fruits et légumes, « Culture raisonnée contrôlée (CRC) » pour les céréales ou encore « Terra Vitis » pour le vin. Elles sont toutes répertoriées  sur le site du ministère de l’Agriculture.

  • Le HVE niveau 3 s’appuie sur des obligations de résultats mesurées par des indicateurs de performances environnementales.

HVE: forte augmentation du nombre d’exploitations certifiées ces six derniers mois

Le nombre d’exploitations certifiées de Haute Valeur Environnementale a fortement progressé en seulement six mois (5 399 exploitations au 1er janvier 2020 contre 2 272 exploitations certifiées au 1er juillet 2019 et 1 518 exploitations certifiées au 1er janvier 2019).

Au-delà de la filière viticole, précurseur en la matière, les filières de l’arboriculture, du maraîchage, de l’horticulture et des grandes cultures se sont clairement engagées dans le dispositif. Cette montée en puissance illustre l’engagement d’un nombre croissant de filières dans la transition écologique. Le Gouvernement, au côté des filières, a d’ailleurs fixé des objectifs ambitieux dans son plan Biodiversité avec 15 000 exploitations certifiées de HVE en 2022 et 50 000 en 2030.

HVE chiffres France 2020

Figure 1. Nombre d’exploitations certifiées HVE par département au 1er janvier 2020 (Source : Ministère de l’Agriculture)

La Gironde et la Champagne sont très en avance, tandis que de nombreuses régions (Massif central, Bretagne et Normandie, etc.) sont à la traîne.

Un fort engouement en viticulture

La HVE rencontre un beau succès en viticulture, qui constitue la majorité des exploitations certifiées aujourd’hui (4 532). Suivent l’arboriculture (391), les grandes cultures (262), le maraîchage (132), les autres cultures (47) et l’horticulture (28). La HVE concerne néanmoins peu d’exploitations ne productions animales (134).

L’association Vignerons indépendants a plus particulièrement joué un rôle clé dans l’essor actuel de la HVE. Sur les 7000 adhérents de Vignerons Indépendants, 17 % ont obtenu la HVE en viticulture, pour 32 % en bio, à titre de comparaison.

La HVE: un argument de communication positive avant d’être argument économique

La certification HVE a été conçue comme un outil de communication auprès du consommateur/grand public. Si aucune aide financière ne vient appuyer la mise en place de HVE, l’objectif pour l’agriculteur est d’utiliser cette certification comme gage auprès du consommateur, comme quoi les produits issus de son exploitation agricole impactent l’environnement au minimum.

La majeure partie des entreprises certifiées HVE est des vignerons indépendants. La certification HVE en vin permet aux consommateurs d’être assurés que la production du vin qu’il achète participe au maintien de la biodiversité et des sols. 

Ce recul apporté aux pratiques culturales est un argument de plus pour les acheteurs pour postuler à de nouveaux marchés. 

Au-delà de la valorisation du produit, la certification HVE permet pour un agriculteur d’évoluer vers un système plus économe en intrants et de participer à cultiver la biodiversité agricole et la préservation des sols.

Néanmoins et à titre d’exemple, Agromousquetaires a lancé des démarches de progrès pour deux filières, le blé et le vin. Agromousquetaires garanti les débouchés des agriculteurs pour les productions de blé, et met en place des contrats d’une durée de 3 ans avec un prix fixe garanti  de 200 €/t qui permet de couvrir les coûts de production de l’exploitation et les efforts pour être et rester HVE.

New Call-to-action

Mais, une certification quand même qui suscite quelques critiques

En effet, la HVE est accusée de concurrencer les productions sous signe réel de qualité sur les étals. Un autre écueil est que la HVE ne semble pas démontrer ses vertus ni pour les agriculteurs, pour lesquels aucune plus-value de prix n’est en perspective en contrepartie de contraintes nouvelles et coûteuses, ni pour les consommateurs qui refusent légitimement de payer plus cher un produit qualitativement et intrinsèquement identique.

La méconnaissance du logo hve et de la démarche par le consommateur est la cause principale de ces critiques.

Et puis, celles-ci restent mineures et toutes les évolutions font toujours l’objet de quelques levées de boucliers.

La certification HVE connaît une forte dynamique, permet aux agriculteurs de faire évoluer leurs pratiques vers des pratiques plus vertueuses et est un gage pour le consommateur que les techniques de productions sont respectueuses de l’environnement. Elle reste néanmoins encore assez confidentielle. Celle-ci concerne à peine plus de 1% des exploitations agricoles françaises.

Afin que la HVE devienne incontournable et se développe, les filières et les agriculteurs doivent massivement communiquer et s’engager, sachant que nombreuses sont les exploitations à déjà respecter les critères du niveau 2. Il faut qu’elle soit reconnue comme un plus par le client.

Le logiciel agricole d’Agroptima vous permet d’ailleurs de respecter ces exigences, notamment en terme de traçabilité, alors à vous de jouer, vous avez toutes les cartes en main !!

New call-to-action

+Aucun commentaire

Ajoutez le votre