Les avantages du semis d’orge hybride

¿Cuáles son las ventajas de sembrar cebada híbrida?

Ces dernières années, cultiver l’orge est devenu beaucoup plus rentable et répandu grâce aux nouvelles variétés d’orge hybride qui sont arrivées sur le marché. L’orge hybride présente des caractéristiques agronomiques très intéressantes du point de vue de l’implantation, de la gestion et du rendement, d’où le fait qu’elle représente tous les ans plus d’hectares et que de plus en plus d’agriculteurs commencent à l’intégrer dans leurs exploitations.

Dans cet article nous allons voir quelles caractéristiques font de l’orge hybride une culture à envisager dans notre exploitation, ainsi que les aspects de gestion et de rendements de l’orge hybride. 

caractéristiques font de l’orge hybride

Principales caractéristiques de l’orge hybride :

La culture de l’orge hybride présente plusieurs avantages. L’orge hybride se caractérise par la productivité à la récolte et aussi par sa plus grande stabilité de production et son implantation facile. Ces trois aspects de l’orge hybride s’obtiennent sans investissement financier supplémentaire en intrants, ce qui en fait une alternative très intéressante pour notre exploitation. 

Les principaux avantages de l’orge hybride peuvent être résumés en trois principes :

  • Implantation : bonne et facile, elle permet de stabiliser rapidement la culture dans le champ et d’éviter ainsi les maladies et la concurrence des adventices.
  • Vigueur : l’orge hybride est plus vigoureuse que l’orge traditionnelle. Cela permet de diminuer la dose de semis au moment de semer l’orge.
  • Système radiculaire : La vigueur de l’orge hybride concerne autant la partie aérienne que la partie radiculaire de la plante. L’orge hybride développe un système radiculaire beaucoup plus vigoureux que l’orge conventionnelle. Cette caractéristique est clairement un avantage, car elle lui permet de profiter beaucoup plus des nutriments et de l’eau disponible.

La culture de l’orge hybride : semis et gestion de l’orge hybride. 

La culture de l’orge hybride est très semblable à celle de n’importe quelle orge conventionnelle. Il y a cependant une série de paramètres qui sont différents. Examinons le processus de culture de l’orge hybride depuis son implantation jusqu’à la récolte.

Quand semer l’orge hybride ?

Quand semer l’orge hybride ?

La date de semis de l’orge hybride ne diffère pas de celle des orges traditionnelles. Comme il s’agit d’une céréale d’hiver, on peut dire de manière générale que le semis de l’orge hybride court de la mi-octobre à la fin novembre, en fonction de la région et des conditions climatiques.  

New call-to-action

Densité de semis de l’orge hybride :

La densité de semis de l’orge hybride dépend du moment (la date) où est réalisé le semis et de la variété d’orge hybride utilisée. 

Densité de semis de l’orge hybride :

De manière générale, la densité de semis de l’orge hybride va de 180 à 200 semences/m². Cette variation dépend de la qualité du sol, de l’apport de matière organique, fumier ou purin, réalisé précédemment et des conditions de culture (avec ou sans irrigation). 

Pour calculer plus précisément la densité de semis de l’orge hybride, il est recommandé de consulter les tableaux des entreprises commerciales et de vérifier avec l’aide d’un conseiller technique.

Fertilisation de l’orge hybride :

L’orge hybride a des besoins nutritionnels semblables à ceux des céréales d’hiver. Il est donc recommandé de procéder à une fertilisation de fond sous forme d’azote ainsi qu’à une ou deux fertilisations de couverture. Dans le cas de la fertilisation de couverture, il est recommandé d’utiliser un engrais à libération lente au moment du tallage, et à libération rapide lors de la montaison.  

Recommandation préalable à la récolte de l’orge hybride :

Il faut souligner que les variétés d’orge hybride conservent normalement la tige verte après la maturation du grain. C’est la raison pour laquelle il convient de vérifier au champ le stade de maturation des grains. 

Productivité de l’orge hybride : 20 à 30 % de plus avec l’orge hybride 

Les dernières études et les derniers essais comparant l’orge hybride et l’orge conventionnelle qui ont été faits démontrent que dans les mêmes conditions de climat et de sol l’orge hybride est toujours plus productive. 

Certains essais pointent qu’une orge hybride peut produire de 2 à 3 t/ha de plus qu’une orge traditionnelle semée dans le même sol et dans les mêmes conditions que l’orge hybride. Ou, ce qui revient au même, l’orge hybride est plus productive de 20 à 30 % que l’orge traditionnelle. 

20 à 30 % de plus avec l'orge hybride

Cette caractéristique la rend très attractive, car au même coût de culture qu’une orge conventionnelle il est possible d’augmenter le rendement en fin de récolte et par conséquent le bénéfice. 

Un facteur-clé pour semer de l’orge hybride par rapport à l’orge conventionnelle est son prix d’achat. Celui-ci dépend des entreprises commerciales et il convient d’évaluer si l’augmentation de la production compense l’achat de l’orge hybride.  

New call-to-action

Gérer votre exploitation avec Agroptima :

Les exploitations agricoles diversifient de plus en plus leurs cultures et cela implique de porter une plus grande attention aux traitements, aux calendriers de semis, aux récoltes, aux rendements, aux frais, aux cahiers de culture, etc.

Avec Agroptima, il est désormais possible d’effectuer facilement et simplement la gestion intégrale de votre exploitation agricole depuis votre téléphone portable. Avec Agroptima vous pourrez noter les tâches et les traitements, remplir le cahier de culture en un clic, avoir un rapport des frais et bénéfices… Et tout cela depuis le tracteur avec votre téléphone portable. Vous pouvez essayer maintenant Agroptima gratuitement pendant 15 jours ici.

+Aucun commentaire

Ajoutez le votre