Tout ce que vous devez savoir sur la fertilisation des agrumes

los mejores fertilizantes para citricos

Un facteur clé de la productivité de votre exploitation est une fertilisation des agrumes adéquate. Les agrumes et les arbres fruitiers en général nécessitent un certain équilibre.

Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils sur la fertilisation des agrumes : quels types existent, comment les appliquer et quand, afin que vous puissiez choisir l’option la plus appropriée et obtenir un meilleur retour sur investissement.

Engrais pour agrumes organiques et minéraux

Une bonne fertilisation des agrumes doit combiner des engrais organiques et minéraux. Les premiers sont destinés à améliorer les propriétés physico-chimiques des sols, tandis que les seconds vous permettront de fournir à vos agrumes les nutriments dont ils ont besoin à tout moment.

L’approvisionnement doit se décomposer lentement et être de préférence composté, bien qu’il puisse également être complété par des engrais organiques foliaires ou hydrosolubles. Grâce à ce type de fertilisation, vous obtiendrez, à long terme, un sol plus autosuffisant sur le plan nutritionnel.

Quel est le meilleur moment pour la fertilisation des agrumes ?

Bien que les agrumes absorbent des nutriments toute l’année, c’est surtout au printemps qu’ils en ont le plus besoin, coïncidant avec la germination, la floraison et la nouaison.

À l’heure actuelle, il est particulièrement important de fournir de l’azote (N), qui favorise la synthèse des protéines et fait partie de la chlorophylle, ce qui affecte la croissance des arbres et la qualité des fruits. Son déficit génère des feuilles jaunes et des fruits plus petits, tandis que son excès provoque une vigueur excessive qui réduit la production et la qualité, tout en favorisant les parasites et les maladies.


D’autres nutriments à fournir

Pendant la période de maturation des fruits, vous devez également fournir ces nutriments :

  • Phosphore (P) pour métaboliser les sucres et les acides nucléiques. Son déficit colore les feuilles et tiges en violet et produit des fruits à l’écorce épaisse et peu de jus. Son excès rend difficile l’absorption du zinc et du cuivre.
  • Potassium (K) pour stabiliser le rendement qui augmente l’azote. Son absence provoque un développement lent de l’arbre et produit des petits fruits à l’écorce fine. Son excès limite la disponibilité du magnésium et influence la qualité du fruit, qui se dégrade fortement.
  • Soufre (S) est vital pour la synthèse des protéines. Son absence a des conséquences similaires à celles de l’azote. Des feuilles courbées et pâles peuvent être un symptôme. Son excès diminue la présence d’autres éléments et peut déclencher une chlorose ferrique.
  • Calcium (Ca) pour la liaison des molécules végétales et l’absorption des nutriments. Son absence produit des cultures à faible rendement. Son excès augmente le pH 6, réduisant l’absorption de phosphore, de zinc ou de manganèse.
  • Magnésium (Mg), pour générer de la chlorophylle. Son déficit se manifeste par un jaunissement partiel de la feuille et par des fruits petits et acides. Un excès interfère avec la disponibilité du calcium.

Modes d’application : fertigation et applications foliaires

Le principal mode d’application des engrais pour angrumes est la fertigation.

Grâce à cette technique, qui peut se faire par égouttement, par aspersion ou par inondation, nous distribuons les engrais dissous avec l’eau de l’irrigation. Les besoins nutritionnels de la terre doivent être calculés en fonction de la récolte prévue et, pour être plus précis, des facteurs tels que l’historique des engrais et les analyses de fertilité doivent également être évaluées. En règle générale, plus l’efficacité de l’irrigation est faible, plus la dose par unité de surface est élevée.

Pour remédier aux carences en micronutriments, vous pouvez utiliser la fertilisation foliaire, mais pas comme système principal.

Cette méthode a l’avantage d’être très corrective, absorbée rapidement et dans un pourcentage pouvant aller jusqu’à 90%. Pour que la rectification soit efficace, vous devez savoir avec certitude quelle déficience vous voulez combattre. En ce sens, l’un des micronutriments à l’origine de la plupart des maux de tête est le fer (Fe), dont le déficit provoque une chlorose ferrique, qui doit être traitée par l’application de chélates de fer.

 

New Call-to-action

 

Comment calculer les besoins en engrais des agrumes ?

D’autres facteurs complémentaires qui vous permettront d’ajuster autant que possible le calcul aux besoins réels de la parcelle sont : le type de sol, les carences des années précédentes, l’analyse des feuilles, le diamètre de la couronne et l’analyse de l’eau.

En outre, il est important d’équilibrer les doses des différents nutriments, car un excès d’un composant pourrait en inhiber un autre.

Gardez également à l’esprit que la relation entre la quantité de fertilisation des agrumes et la récolte n’est pas linéaire, donc évaluez quelle dose est la plus efficace dans chaque cas.

La fertilisation représente un pourcentage considérable des coûts de votre exploitation d’agrumes, il est donc essentiel que vous preniez les bonnes décisions qui vous permettront de rentabiliser l’investissement réalisé.

N’oubliez pas qu’avec Agroptima, vous pouvez contrôler ces paramètres de manière optimale pour déterminer facilement la dose d’engrais optimale qui générera le plus grand profit dans votre exploitation d’agrumes. Essayez gratuitement pendant 15 jours !

New call-to-action

+Aucun commentaire

Ajoutez le votre