Plantation des amandiers : les clés de la réussite


Les régions chaudes de France sont idéales pour la production d’amandes, avec ou sans irrigation. Si vous envisagez de créer une plantation d’amandiers sur vos terres, il est important de prendre en compte différents facteurs. Il vaut mieux investir dans une année de planification que planter précipitamment et oublier des détails qui peuvent avoir une grande influence sur la culture.

N’oubliez pas, vous devez réfléchir à chacune des particularités de la culture : variété, taille, plan d’implantation, irrigation ou non, cueillette, etc., mais également à la culture dans son ensemble. Tout est lié !

Plantation d’amandiers en France

La France est le 5ème producteur mondial d’amandes avec 5% de la production totale d’amandes. Nous sommes loin des États-Unis qui culminent à 80 % mais nous pouvons prendre exemple sur la réussite des plantations californiennes pour reproduire ici leurs critères de productivité. De fait, les plantations d’amandiers de Californie et leurs méthodes de culture constituent une tendance qui est reprise en France.
Ces dernières années, de nombreuses plantations irriguées ont été installées avec un plan d’implantation intensif ou super intensif qui offrent une productivité très attractive. Malgré tout, la plantation d’amandiers s’adapte parfaitement au manque d’eau et reste donc une possibilité valable en terrain non irrigué.

La France importe plus de 90 % de sa consommation. Le reste est produit par La Provence , le Languedoc-Roussillon et la Corse, qui assurent 80 % de la production d’amandes en France. L’amandiculture s’étend petit à petit : cette culture vous intéresse ?

Les clés de la plantation d’amandiers

Si vous envisagez de planter des amandiers, la première chose à faire est de planifier le processus de culture dans les moindres détails, en tenant compte des caractéristiques de la parcelle sur laquelle vont pousser les arbres.
Réunir les informations appropriées vous permettra de concevoir le processus de plantation des amandiers pour que la culture soit une réussite. Il faut tenir compte de différents facteurs spécifiques de la propriété qui conditionnent la culture, tels que les facteurs climatiques, géographiques ou écologiques :

  • Le sol : l’amandier préfère un sol bien drainé, léger et fertile (il peut survivre de longues années dans des sols secs mais cela diminue considérablement sa productivité).
  • Le climat : une plantation d’amandiers réussie sera toujours menée sous un climat chaud avec un fort ensoleillement. Il est très important de connaître les caractéristiques climatiques de la zone pour choisir la variété d’amandiers adaptée. Il faut également s’assurer que de fortes gelées ne surviendront pas au moment de la floraison des amandiers. En ce sens, les amandiers ressemblent beaucoup aux autres arbres fruitiers.
  • Orientation et pente de la parcelle : au moment de déterminer l’orientation des rangs, il est nécessaire de niveler le terrain et de prendre en compte son exposition, la longueur de la parcelle, la pente du terrain et la direction des vents. Comme vous le savez, une orientation nord-sud permettra d’optimiser le rayonnement solaire.
  • Possibilité d’irrigation : il faut évaluer la possibilité d’installer un système d’irrigation sur la plantation, dans le cas où une source d’eau est disponible. Le plus efficace reste l’irrigation par goutte à goutte qui réduit les pertes par évaporation et ruissellement.
  • Cueillette : il existe différents systèmes de cueillette des amandes que vous pourrez choisir selon les caractéristiques de votre parcelle. L’une des méthodes est manuelle (avec des perches et des toiles pour récupérer les fruits). Dans les systèmes intensifs, on introduit des machines comme des vibreurs avec des parapluies inversés ou, dans les systèmes super intensifs, les récolteuses qui enjambent les arbres et secouent les cimes. Toutes les variétés ne se prêtent pas à ce dernier système. En effet, les arbres doivent être assez petits pour que la machine puisse les enjamber.

Vous devrez prendre certaines décisions en tenant compte de tous les conditions précédentes.

  • La variété d’amandier : le choix d’une variété appropriée aura une influence décisive sur la réussite de la culture. Il faut tenir compte de l’époque de floraison et de maturation de chaque variété, des conditions climatiques qui leur sont favorables, ainsi
    que du prix du marché et de la facilité de la cueillette.
  • Le porte-greffe : il doit être en adéquation avec les caractéristiques de la région et la variété. Dernièrement, depuis l’introduction de systèmes de haute intensité dans les plantations d’amandiers, on utilise des porte-greffes de faible vigueur qui limitent la croissance des arbres. Des hybrides sont commercialisés, qui offrent différents niveaux de vigueur susceptibles de vous intéresser.

Les variétés les plus communes sont l’amandier et le pêcher francs. Le premier est économique mais sensible à certaines maladies, le second est plus résistant et plus tolérant à l’asphyxie radiculaire.

  • Le plan d’implantation : la plantation d’amandiers, en fonction des objectifs de production, d’irrigation et de cueillette, peut nécessiter un plan d’implantation spécifique. En d’autres termes, ces facteurs détermineront la quantité d’arbres plantés sur une zone donnée. La tendance actuelle est à l’augmentation de la densité pour mécaniser la plantation mais vous devrez évaluer les conditions spécifiques de votre exploitation.
  • Méthode de tuteurage, taille de formation et de plantation : il sera nécessaire d’installer des tuteurs ou autres éléments de fixation, ainsi que des protections contre les rongeurs. Les jeunes amandiers doivent être taillés au cours de leur première année de vie pour déterminer leur forme. Il faut préciser par ailleurs que la forme est très importante car elle affecte la quantité et la qualité de la production en plus de faciliter la cueillette ou de la rendre plus difficile. Vous pouvez planter les amandiers à la main ou à l’aide d’une machine mais il faut vous assurer de recouvrir complètement les racines.

Comment effectuer la plantation des amandiers

Une fois déterminés le plan d’implantation, la variété et la méthode de plantation, il est temps de planter les amandiers. Pour cela, il est important de respecter les étapes suivantes :

  1. Décompacter la terre en profondeur. Il est indispensable d’éliminer tout reste d’une culture précédente et de nettoyer le terrain.
  2. Amender. Travailler le sol en profondeur et apporter un amendement de fond (20 à 40 t/ha de fumier). Vous assurerez ainsi un sol fertile pour les premières années de développement des arbres.
  • Placer les arbres1. Planter les amandiers. Différentes méthodes de plantation existent. Il est surtout important de ne pas enterrer le point de greffe pour que le greffon ne s’enracine pas.
    2. Tasser et arroser. Une fois les arbres plantés, il est recommandé de presser la terre autour du pied pour tasser et éliminer les possibles poches d’air. Il est ensuite indispensable d’arroser abondamment. L’objectif de cet arrosage est d’assurer un bon contact des racines avec le sol et de leur apporter de l’humidité. Cependant, si vous n’avez pas la possibilité d’arroser, il peut être judicieux de planter en période pluvieuse.
  • Placer les tuteurs
  1.  Installer les protections contre les rongeurs et les herbicides.
  2. Effectuer la taille de plantation. Il est indispensable de tailler l’arbre au fur et à mesure de sa croissance afin de diriger les branches pour éviter qu’elles ne se croisent ou cassent sous le poids des amandes.

Comme vous le voyez, le processus est complexe, c’est pourquoi nous insistons sur la nécessité d’une planification préalable. Vous aurez besoin de noter toutes les opérations que vous effectuerez avant et pendant la plantation mais également après cette dernière et dans les années qui suivront. Agroptima est un outil très utile grâce auquel vous pourrez noter tous les coûts d’exploitation et l’entretien des premières années. De cette manière, vous pourrez quantifier avec exactitude la valeur de l’investissement. Vous pourrez gérer votre plantation de façon simple, avec votre mobile et même si vous n’avez pas de connexion au réseau sur votre parcelle. Testez-le gratuitement pendant 15 jours !

+Aucun commentaire

Ajoutez le votre