Rentabilité du maïs : réussir sa campagne

rentabilidad del maíz

Nous sommes à l’aube de la nouvelle saison de plantation du maïs. Avec des prix de vente assez justes, nous devons garder un œil sur la rentabilité de cette culture à chaque étape afin d’équilibrer les chiffres à la fin de saison. Dans cet article, nous vous donnons les clés pour améliorer la rentabilité du maïs.

Rentabilité du maïs : les coûts du maïs

Comment les optimiser et augmenter la rentabilité

Une des façons d’augmenter la rentabilité du maïs est de réduire les coûts par kg de grain produit. Deux actions rendent possible cette réduction :

  • En baissant les coûs totaux
  • En augmentant la production

Dans le tableau suivant, vous pouvez voir les principaux coûts du maïs, ainsi que le pourcentage qu’ils représentent par rapport aux coûts totaux :

Comme vous pouvez le constater, les coûts les plus importants sont ceux de l’irrigation, des engrais et de la semance de mais.

Nous allons analyser comment nous pouvons affecter chacun de ces points au sein de nos exploitations.

Préparation des sols : brûler moins de diesel

Dans la plupart des zones irriguées de France, le maïs est semé avec un travail intensif du sol. En général, un labour profond est effectué en plus de deux ou trois labours superficiels. Cela laisse un sol très fin pour les semis.

La réduction du travail du sol, grâce à des techniques telles que le travail minimum du sol ou le semis direct, peut contribuer à économiser. Dans chaque parcelle, il faut évaluer l’aptitude du sol et les répercussions de la mise en œuvre de ces techniques.

  • Dans les régions où l’irrigation est généralisée, par exemple, le travail minimum du sol ou le semis direct entraînent une réduction de la production en raison du compactage de la nappe phréatique.
  • Dans l’irrigation par aspersion ou au goutte-à-goutte, les changements dans la gestion du sol sont mieux adaptés, car il n’y a pas de compactage par la nappe phréatique. Le semis direct est une bonne option car il améliore la structure du sol, les rendements peuvent être égaux et la réduction des coûts de carburant et de machines est très importante

La semence: peu de marge de manœuvre

La semence du maïs est chère. De plus, comme la plupart est hybride, il est nécessaire d’en acheter chaque année. La seule option pour réduire le coût des semences est d’optimiser la plantation. Un bon calcul du débit de semis et une régulation correcte du semoir constituent la petite marge de manœuvre qui reste pour économiser les coûts en semences.

Le choix de la bonne variété et du bon cycle vous permettra d’obtenir un rendement maximal et de profiter pleinement du potentiel du climat dans votre région

L’irrigation : le facteur décisif

L’irrigation est la clé de la rentabilité de la culture du maïs, car c’est l’intrant dont le coût est le plus élevé. Il est évident que les différents types d’irrigation ont des coûts et une rentabilité distincts.

  • L’irrigation de surface ne nécessite pas d’énergie car l’eau atteint les parcelles par gravité. Les concessions pour l’irrigation généralisée sont en général anciennes et le coût de l’eau est faible. Le principal problème de l’irrigation généralisée est qu’elle n’est pas efficace et que les rendements sont généralement inférieurs à ceux d’autres régions où l’irrigation est plus moderne.
  • L’irrigation par aspersion et au goutte-à-goutte a un coût total élevé, tant pour l’installation que pour le fonctionnement. Elles nécessitent le pompage de l’eau, la maintenance et en outre, dans les concessions d’irrigation par aspersion, le prix de l’eau est généralement plus élevé que pour l’irrigation de surface. Malgré cela, ces systèmes optimisent les coûts d’irrigation par kg de céréales produites. Les rendements sont plus élevés avec ce type d’irrigation, et la quantité d’eau appliquée est plus faible. En outre, il est possible d’irriguer lorsque la culture en a vraiment besoin.


Avec une bonne programmation de l’irrigation, les coûts sont réduits au maximum. Il est essentiel de consulter un technicien et d’ajuster le plan d’irrigation au fur et à mesure de la croissance des cultures pour obtenir le coût le plus bas possible.

Pour savoir où vous avez le plus de marge d’amélioration dans votre exploitation, il faut faire un suivi de toutes les activités que vous menez, ainsi que les dépenses et les revenus dont vous disposez. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un logiciel agricole tel qu’Agroptima.

Les engrais : fractionner l’application pour améliorer l’absorption

L’engrais minéral est cher et les coûts de fertilisation sont donc élevés. Le moyen le plus simple de réduire les coûts est d’utiliser des engrais organiques. Dans les régions où l’élevage est important, il est relativement facile de se procurer du lisier ou du fumier. Ceux-ci fournissent les nutriments nécessaires au maïs et permettent d’économiser beaucoup d’engrais minéraux.

Que vous appliquiez des engrais organiques ou minéraux, il est extrêmement important d’optimiser les applications. L’application en profondeur est plus efficace avec un engrais à libération lente ou avec un engrais organique. La culture à la naissance a besoin de peu de nutriments. Plus tard, deux cultures de couverture permettent d’appliquer l’azote nécessaire au moment de la croissance maximale de la culture. L’utilisation de la fertilisation avec l’eau d’irrigation à ce stade peut être une bonne option dans les installations qui le permettent.

Traitement du mais phytosanitaire: gestion intégrée des cultures pour les réduire autant que possible

Les produits phytosanitaires sont généralement coûteux. C’est pourquoi il est important de bien les appliquer et ainsi d’en garantir leur efficacité. Il est également important de ne traiter que lorsque c’est nécessaire.

L’utilisation de variétés de maïs génétiquement modifiées et résistantes à la pyrale permet de réaliser des économies de traitement sans augmenter considérablement le coût de la semence. Avec ce type de maïs, nous économisons sur les applications anti-perforation (2 ou 3 applications par saison). En plus d’éviter les réductions de rendement causées par ce ravageur.

New Call-to-action

 

Le travail du sol avant le semis permet d’économiser un ou deux passages d’herbicide. Néanmoins, comme nous l’avons déjà dit, ne pas labourer signifie aussi économiser. Dans chaque cas spécifique, il faut voir quelle est l’option la plus favorable pour optimiser les coûts. Il est également important d’examiner l’effet de ces actions sur le rendement.

Autres moyens pour améliorer la rentabilité du maïs : augmenter le prix de vente

Il existe d’autres moyens pour augmenter la rentabilité du maïs qui ne sont pas liés aux coûts ou à la production :

Obtenir un prix de vente plus élevé est une option. Cela peut sembler impossible au premier abord, mais il existe des options.

De nouvelles variétés de maïs sont en cours de développement pour la consommation humaine. Les entreprises recherchent ce produit car le maïs est l’une des céréales qui ne contient pas de gluten. Le prix du maïs destiné à la consommation humaine est plus élevé que celui du maïs destiné à l’alimentation animale. Il est vrai que dans ce cas, vous ne pouvez pas planter de maïs génétiquement modifié, ce qui augmente les problèmes de forage.

Une autre option pour augmenter le prix de vente est l’agriculture biologique. Dans ce cas, on aspire à des rendements plus faibles en raison des limitations des engrais et des traitements. Mais le prix de vente est élevé et cela peut augmenter la rentabilité du maïs. Le principal problème de l’agriculture biologique est qu’il peut parfois être difficile de vendre le produit.

Comme vous l’avez vu, il existe différentes options pour accroître la rentabilité du maïs. La principale consiste à réduire les coûts par kg de céréales produites. Et selon chaque exploitation, vous pouvez choisir une solution ou une autre. Mais il y a toujours quelque chose à améliorer.

Pour savoir où vous avez le plus de possibilités d’amélioration dans votre exploitation, le meilleur moyen est de surveiller de près toutes vos opérations dans vos parcelles. Avec Agroptima, vous pouvez noter ce que vous faites chaque jour dans le champ et le module de coûts vous permettra de contrôler les coûts, revenus et marges de vos champs de maïs. Vous saurez ainsi sur quelles opérations vous concentrer pour améliorer la rentabilité.

New call-to-action

+Aucun commentaire

Ajoutez le votre